Une Méthode pour changer de Monde

Le Combat Final (12) : Une Méthode pour changer de Monde !

Pour que le criminel, affable ou terroriste, abuseur ou pédophile, manipulateur affiché ou bien caché derrière ‘Madame ou Monsieur Tout Le Monde’, soit mis hors d’état de nuire, Jahel dévoile sa Méthode – une Méthode qui permet de mettre en Lumière toutes sortes de comportements non-Bienveillants.

Pour un Monde Bienveillant, l’aventure commence maintenant !

Jahel nous donne une Méthode qui met en Lumière tous les actes non-Bienveillants qui sont faits contre nous, contre nos amis, contre notre communauté et contre l’Humanité ; une Méthode qui permet en une semaine de travail intensif de changer un criminel endurci en un Être humain Bienveillant – une Méthode qui contient un Entraînement Universel d’Actualisation qui permet à tout Être humain de se défaire des habitudes ou conditionnements non-Bienveillants que celui-ci a contracté par contact direct ou indirect avec toutes sortes de comportements perturbants faits sciemment ou non dans son environnement d’enfant tout autant que d’adulte.

Pour montrer la puissance de cette Méthode, revenons en juin 2017, quand Irina œuvrait avec Jahel pour se Libérer de ses conditionnements non-bienveillants.

À l’âge de 3 ans, Irina a commencé à développer une personnalité sans Amour, une personnalité sans Humanité cherchant à profiter de tout et de tous – Irina et Jahel ont mis en évidence cette personnalité ‘criminelle’ dans une multitude de document sonores ou manuscrits et d’articles de blog dont certains sont sur ce site – en pratiquant la Méthode, Irina a pu percevoir les manipulations de la personnalité ‘diabolique’ qui avait pris un contrôle total de son existence ; une personnalité sans la moindre considération pour les autres qui la contraignait à avoir un comportement boulimique et suicidaire – grâce à la Méthode, Irina s’est momentanément libéré de cette personnalité ‘criminelle’, de ses manipulations et de ses pulsions qui l’empêchaient de manifester ses Qualités d’Être, qui l’empêchaient de Vivre, qui l’empêchaient d’Être le membre Actif d’une Humanité Bienveillante qu’elle souhaitait Être – à présent, cette personnalité ‘criminelle’ a repris le contrôle d’Irina et à cause de tout ce que Jahel sait sur cette personnalité, celle-ci a essayé d’invalider tout ce qu’il pourrait dire ; si elle savait qu’elle a complètement échoué, elle chercherait encore plus activement à faire éliminer Jahel pour pouvoir continuer à faire ce qu’elle veut.

Pourquoi Irina n’est-elle pas restée Bienveillante ?

Si Irina n’est pas restée Bienveillante c’est parce qu’elle a travaillé avec une Méthode qui n’était pas complète et qu’impatiente elle a suivi des Méphistophélès qui lui ont fait croire qu’elle pouvait tout avoir sans effort – des Êtres humains irresponsables ont attiré Irina sur un chemin séduisant qui l’a fait retomber sous l’emprise de la personnalité égoïste, manipulatrice et asociale dont elle voulait se Libérer.

Jahel a toujours œuvré pour que ‘la Méthode’ soit à la portée de Tous.

Quand Irina a arrêté la pratique de la Méthode, le 7 juin 2017, elle ne savait pas qu’elle perdrait tout l’équilibre physique et psychique qu’elle avait obtenu au contact de la Qualité de Présence de Jahel – après le départ d’Irina, Jahel a intensifié sa pratique de la Méthode et après 3 mois, il y a ajouter l’Entraînement Universel d’Actualisation afin que la Méthode puisse Être accessible à Irina et à l’Humanité actuelle,

Jahel a écrit la première version de la Méthode il y a une vingtaine d’année.

La Méthode était plus ou moins présente dans les philosophies antiques et le Bouddha l’a enseigné – Jahel a œuvré pour que cette Méthode soit accessible aux Êtres humains actuels, et surtout au mode de Vie ‘européenne’ – en l’équivalent de 7 jours à temps plein, soit 168 séances d’une heure, tout Être humain qui pratiquerait la ‘Méthode’ telle qu’elle est aujourd’hui, atteindra au minimum un niveau de conscience lui permettant de ne plus revenir à un niveau antérieur de conscience, c’est-à-dire qu’il ne pourra pas avoir un comportement non-Bienveillant sans en prendre Conscience – cette Méthode permet à un criminel de devenir équilibré, même face à la folie du monde – en œuvrant pour aider ses proches à renaître à la Vie par eux-mêmes, Jahel a rendu la Méthode accessible à tous, même aux Êtres humains complètement perdus.

Les écrits d’Irina de juin 2017 montrent la puissance de la Méthode !

Fin mai 2017, Jahel et Irina sont au bord de la rupture – Jahel n’arrive pas à faire cesser les crises de violence de plus en plus fréquente de sa femme – Jahel voulait rendre publique la Méthode et il est devant l’évidence qu’elle ne fonctionne pas sur Irina – Jahel considère que s’il n’est pas capable de faire face aux troubles de sa femme, il n’est pas crédible comme ‘philosophe de la Bienveillance’ ; il envisage de divorcer mais Irina lui demande de lui donner une dernière chance de changer de comportement en pratiquant avec lui la ‘Méthode’, il accepte en considérant qu’Irina peut réussir si elle reste concentré pendant 7 jours sur la compréhension de la Méthode.

Début juin 2017, pour sauver son couple avec Irina, Jahel essaye de pratiquer cette Méthode avec elle pendant 7 jours et voilà ce qu’elle écrit :

Le vendredi 2 juin 2017, Irina écrit :

Je m’excuse pour ce que je t’ai fait mal

et je te remercie pour ce que tu m’as fait de bien

<Irina signature>

Je n’ai pas commencé à travailler dur quand Jahel m’a demandé il y a 3 semaines et, en ne faisant pas d’effort, j’ai laissé les choses se faire jusqu’à ce que la date du festival soit venue et j’ai laissé les choses se dégrader en acceptant d’aller seule au festival.

Au festival, j’ai fait des choses contre nos accords, j’ai bu du vin et mangé le fromage chaque jour, ce que nous ne faisons pas avec Jahel.

J’ai accusé Jahel d’être quelqu’un de non-bienveillant quand nous étions chez nos voisins Bertrand et Danielle avec leur amie Viara – j’ai caché à Jahel que c’était moi qui ai proposé à Jean-Yves le rendez-vous de dimanche (28 mai 2017) avant mon départ (de Rouen) – j’ai laissé ces Êtres humains parler mal de Jahel alors qu’il leur voulait du bien et voulait les aider dans leur problématique.

Ils ne sont pas coupables, mais je le suis car je les ai laissés croire que Jahel est quelqu’un de ‘dictateur’ et moi, ‘victime’.

Alors que Jahel, depuis toujours ne voulait que je commence à travailler sur moi, et moi, dans mon absence de Persévérance et dans mes avidités, j’ai impliqué d’autres personnes pour ne pas faire ma part de travail.

J’ai privé Jahel des vacances possibles à Yvetot (au festival) et de séjour linguistique russe.

J’ai fait mal à ces Êtres humains qui sont privés d’une bonne relation avec Jahel qui est naturellement un guérisseur.

J’ai fait du mal à la réputation de Jahel.

Je n’ai pas représenté notre couple pendant mon séjour à Bernay (lieu d’accueil pour le festival).

Je me suis plainte devant mes parents au lieu de résoudre mes problèmes moi-même.

J’ai crée un problème avant mon départ devant Danielle en étant avide des lunettes.

Le samedi 3 juin 2017, Irina écrit :

Je m’excuse de ne pas avoir fait d’effort depuis toujours, et encore une semaine avant le festival à Yvetot, alors que tu m’as prévenue qu’il faut travailler dur pour pouvoir y aller. Je n’ai rien fait et à cause de cela, tu n’as pas pu aller avec moi. Je t’ai privé des vacances et séjour linguistique pour y aller seule et faire ce que je veux.

Je m’excuse d’avoir créé le problème avant mon départ en étant avide des lunettes et en dérangeant Danielle et le calme des voisins, et encore de revenir te déranger pour mettre le crédit sur mon téléphone – j’ai montré que je n’avais aucune considération pour quiconque, comme la veille, pareil, j’ai dérangé mes parents jusqu’à tard la nuit sur skype pour résoudre MON Problème de Persévérance et les mettre dans le doute, ce qui n’a rien de Bienveillant.

Et même pour aller à Bernay, c’est encore toi qui m’as fait prendre Conscience qu’il faut mieux partir lundi pour arriver à l’arrivée de la chorale biélorusse mardi alors que j’étais prête à partir mardi matin avec le covoiturage moins cher…

Pour le trajet, j’ai encore regardé le moins cher et je n’ai même pas regardé le train, et finalement j’ai encore dérangé une personne (inconnue) à Angoulême pour dormir chez elle… Aucune autonomie et considération pour les Êtres humains alors que tu m’as donné 430 Euros…

Déjà avant le départ j’ai succombé à l’état d’esprit de doute et, complètement identifiée à mon organisme, je n’étais pas consciente de ce que j’étais en train de faire en me plaignant à notre voisin Bertrand.

J’ai complètement oublié l’Enseignement de la Vie, et au lieu de prendre la Responsabilité de mon Acte de partir au festival et d’essayer de représenter le couple que nous sommes, j’ai fait tout l’inverse en voulant profiter de ma liberté à faire ce que je veux.

Ainsi, j’ai abandonné notre projet commun avec Jahel et notre plan de travailler ensemble sur son projet – je n’ai pas lu les textes nécessaires pour avancer vers mon But, en détruisant 4 mois de travail quotidien – j’ai tout oublié et j’étais en recherche non pas d’harmonie avec mon mari, mais de possibilité de rester en France, en montrant clairement mon attachement à une construction humaine (carte de séjour) et en succombant à la peur (méfiance) comme si la Vie ne savait pas ce qui est le meilleur pour moi.

Ainsi, c’est moi qui ais proposé à Jean-Yves le rendez-vous dimanche (28 mai) avant mon départ de Rouen – pour savoir mieux ce que je pourrais faire en cas de divorce. Et je n’ai rien dit à Jahel qui devait l’apprendre en me posant des questions et je l’ai laissé dans une considération erronée que c’était Jean-Yves qui m’a demandée ce rendez-vous, une considération erronée qui a contribué à dégrader nos relations avec nos voisins qui étaient indignés par les paroles de Jahel – qui a appris sur le coup que c’était moi.

Oui, je n’étais pas Consciente que mon mental a tout manigancé dès le début pour aller au festival seul, mais maintenant j’en prends l’entière Responsabilité, et la Vie me parle car depuis que j’ai commencé à écrire, le ciel s’est dégagé et le soleil est apparu, je vois le ciel bleu.

Cette fois, notre « rupture » avec Jahel a été la plus difficile à réparer car j’ai impliqué des Êtres humains qui ne peuvent pas Être Responsables. La chose la plus grave, c’est que je n’avais pas Conscience de nuire à la réputation de Jahel en tant que Philosophe de la Bienveillance – je n’ai pensé qu’à mon petit confort et je n’ai pas pris en considération ses 29 ans de travail sur ce projet, que j’ai pu détruire par mes plaintes et insatisfactions. J’ai induit les Êtres humains en erreur pour faire croire que je suis une ‘victime’ et lui, ‘dictateur’ – alors que dès qu’on se connaît, Jahel ne m’a voulu que du Bien, et mon équilibre d’aujourd’hui, mon niveau de français et mes capacités de communication et compréhension de la Vie en société – sont dus à lui.

Moi, je n’ai jamais montré de Persévérance dans notre mariage, heureusement, Jahel n’a pas perdu le temps et a travaillé chaque jour sur lui et sur l’amélioration de son projet.

Je sais que la culpabilité est un obstacle. J’ai vu où me mène l’avidité, le désir d’assouvir les plaisirs momentanés (comme boire du vin et manger les fromages) où me mènent les plaintes aux autres au lieu de m’arrêter pour devenir Adulte Responsable, où me mène la peur de perdre des avantages… où me mène d’être sourde à l’Enseignement de la Vie – ça me mène au vide absolu ou je resterai seule avec mon égoïsme, un vide que je ne pourrai pas remplir.

Bien que c’était la situation la plus difficile que nous avons vécu avec Jahel, j’en vois aussi un grand potentiel. J’ai compris des choses importantes : je ne veux pas mettre les Êtres humains les uns contre les autres pour mon confort personnel, je ne veux pas des avantages personnel au détriment de Bien-Être des autres, je ne veux pas Vivre dans la peur de l’avenir et imaginer seule les voies de sortie avec mon imagination synthétique… je ne veux plus Vivre seule dans mon monde en cherchant les voies de profit que mon mental a appris à chercher – Jahel m’a appris les choses les plus importantes dans la Vie : l’Amour, le Partage, la Vérité et la Justice. J’aurais pu lui faire beaucoup de mal s’il n’avait pas travaillé sur tous les troubles et s’il n’avait pas écouté l’Enseignement de la Vie dans tout ce que nous avons vécu – j’aurais pu lui faire beaucoup de mal parce que j’étais inconsciente de ma programmation mentale de chercher les voies faciles, et même quand Jahel me le disait, je ne voulais pas accepter. C’est vrai que c’est difficile de se regarder en face mais c’est le premier pas pour pouvoir changer…

J’étais très souvent réticente à entendre la bonne critique de Jahel, alors que tout est écrit dans la Méthode : répulsion à un contact auditif considéré par mon mental comme désagréable.. Ainsi, j’étais fermée à toute amélioration personnelle et j’aurais pu rester un parasite à Vie si la Vie ne m’a donnée Jahel et sa philosophie.

En Vérité, je ne m’ai <me suis> jamais demandée moi-même ce que je veux faire de ma Vie. J’ai simplement suivi ce que la Vie me donnait sans pour autant faire le moindre effort. Ça doit finir maintenant. Dans quelques jours, je serai une Adulte de 29 ans, et c’est temps à réfléchir ce que je veux faire de ma Vie, sans déranger les autres, en apprenant à gagner ma Vie. Et ce n’est pas en m’agitant et en impliquant mes parents et le voisinage que je vais trouver ma place, mais en ayant une Confiance totale en la Vie.

Ce n’est pas en ayant peur mais en sachant que la Vie a préparé une place pour moi, pour que je puisse SERVIR l’Humanité… Oui, j’ai Confiance, devant l’inconnu. Je suis Libre des attachements, la Vie sait mieux que moi ce qui est meilleur pour moi. Merci la Vie, Merci Jahel, le philosophe Universel, merci d’avoir été mon mari et m’avoir consacré 4 ans de ton existence !

J’espère qu’on sera Ami, c’est Toi qui m’as appris à l’Être !

Le dimanche 4 juin 2017, Irina écrit :

Je m’excuse de ne pas avoir ouvert le dialogue hier alors que tu m’as parlé pour je parle moi aussi.

Je m’excuse d’avoir utilisé tes ingrédients alors que tu m’as dit de ne pas touché ta nourriture (ingrédients pour le gâteau + galettes + tannin et le reste de cacahuètes).

Je m’excuse de ne pas avoir décrit la raison pour laquelle j’ai commencé à écrire, j’ai voulu croire et faire croire que c’est parce que j’ai vu qu’un tel comportement ne mène à rien (et je nous ai fait perdre 1,5 jours), alors que c’était aussi par peur que tu jettes le gâteau, et je n’ai pas voulu écouter l’Enseignement de la Vie de ton ventre gonflé.

Grâce aux paroles que Jahel m’a adressé avant sa lecture de la Méthode, des paroles Vraies et Justes et Amours, j’ai pu me réveiller à la Conscience alors que j’étais enfermée dans l’identification à mon organisme, dans la construction des plans et la reconstruction, sans fin… Et oui, c’est un état dans lequel j’étais depuis mon voyage à Bernay où, dès mon départ, j’ai commencé à chercher les ‘voies de secours’ car Jahel m’a fait comprendre qu’il ne peut rester avec moi car je n’ai pas fait l’effort à atteindre l’état de non-retour pour Être Bienveillante, alors qu’il m’a bien prévenu une semaine avant la date du festival à Yvetot. Donc, c’est mon absence de Persévérance qui nous a mis dans une telle situation et qui nous a amenés jusque là.

J’ai pris Conscience que j’étais une marionnette quand je suis partie de chez nous pour aller au festival. Déjà, par mon avidité, j’ai crée un problème avec Danielle en voulant que Jahel me donne les lunettes qu’il porte depuis que nous avons acheté les autres – je voulais les obtenir par force ce qui n’a rien d’une attitude Bienveillante. Ainsi, j’ai impliqué Bertrand qui a appris cet accident <incident> en plus par téléphone (notre téléphone s’est déclenché pour l’appeler pendant notre conflit). Et Bertrand a décidé de « soutenir une fille en difficulté » et il m’a menti qu’il était là ‘par hasard’ alors qu’il est venu me chercher sur mon trajet pour la gare.

Effectivement, Bertrand n’est pas non plus à blâmer car cette histoire implique les Êtres humains dans leur problématique globale, et tout n’est pas noir et blanc. Par ma non-considération pour les besoins humains de nos voisins, j’ai déjà créé un sol favorable à une vision « humaine » de la situation, par mes cries – qu’est-ce qu’on pouvait voir de l’extérieur ? Bien sûr, que l’apparence se prêtait à vouloir montrer un mari « dictateur »  et femme « victime », et, en rajoutant toute la problématique de la partie des « spectateurs », on obtient les scènes qui se sont matérialisées.

Donc je reprends les communications qui étaient faites avec des tierces personnes, en sachant que je n’étais pas dans la Conscience de leur nuisance à Jahel – qui, pour sa part, n’a jamais essayé d’impliquer d’autres personnes et de raconter des Vérités sur moi pour me nuire. Ça montre que je n’avais pas la moindre Humanité envers la personne qui m’a fait le plus de Bien et en situation de trouble, au lieu de m’arrêter pour écouter l’Enseignement de la Vie, j’ai cherché à me plaindre, trouver le « support » et tourner la situation à mon avantage sans aucune considération pour le projet de Jahel et sur quelles conséquences que pourrait avoir mon comportement – et les conséquences pas que pour lui, mais pour tous les Êtres humains qui ont eu des mauvaises communications sur lui, à quel point je les privais de la Qualité de Présence de Jahel car s’opposer à quelqu’un qui a l’intention d’Être Bienveillant a des conséquences directes.

Donc, en prenant Conscience de tout cela, je reprends les communications qui étaient faites avec d’autres personnes au sujet de Jahel.

D’abord c’étaient mes parents que j’ai contactés samedi <20 mai 2017> avant mon départ parce que Jahel me disait qu’il va divorcer si je pars seule. En faites la première personne impliquée était Peter, organisateur du festival qui m’a contactée pour régler les choses concernant le festival et c’est Jahel qui a répondu en disant que je vais rappeler dans 15 minutes et c’est là que les choses ont commencé à se dégrader. J’ai écrit plusieurs messages à Peter, après plusieurs heures de son appel, pour savoir à quel point ils auront besoin d’une interprète et Peter à dit qu’il y aura de toute façon des bénévoles. Et moi, dans ma crise d’indécision, j’ai écrit que « mon mari va divorcer si j’y vais seule » – sans comprendre l’absurdité d’une telle information pour une personne qui ne me connaît pas. Jahel était obligé de lui envoyer un message que je suis bipolaire et que je suis dans une crise. Effectivement, mon message, comme je peux le voir aujourd’hui, avait pour but de montrer l’absurdité de mon mari qui veut divorcer de sa femme parce qu’elle veut aider une chorale dans un festival – ça se voyait comme ça de l’extérieur… Donc, déjà, inconsciemment, je cherchais des « associés » qui pouvaient me soutenir…

Et comme je n’étais pas encore décidée et j’avais besoin (dans l’identification à l’organisme dans laquelle j’étais) d’être rassurée, c’est presque « normal » que j’ai essayé de trouver ce « soutient » chez mes parents. Je suis partie en vélo pour aller sur skype, et j’ai parlé environ 2 heures, sans considération ni pour mes parents qui avaient 1 heures de plus en Biélorussie et qui n’ont pas pu dormir après tout ce que je leur ai « révélé » sur Jahel, ni pour la tranquillité de l’ordre publique car j’ai pleuré et parlé très fort, dans une crise de peur, doute et méfiance…

Alors, effectivement, la première information que je leur ai donné, c’est que Jahel va divorcer si j’y vais seule, pour le festival. Tirée du contexte, comme pour Peter, cette information est choquante et fait allusion à une personne anormale alors que le comportement de Jahel était tout à fait adéquate : il m’a prévenu que pour y aller seule, il faut que j’atteigne l’état de non-retour <un état qui ne permet d’être non-Bienveillant sans en prendre Conscience>, et cela était la condition pendant tout notre mariage – c’était aussi l’argument détourné que j’ai essayé de faire passer à mes parents, avec Jean-Yves et Bertrand et Danielle : que « je ne peux pas faire ce que je veux », alors que tirée du contexte, cette information montre également quelqu’un de tyrannique et dictateur, alors que pour Jahel, il n’était jamais question de me contrôler, au contraire, la chose qu’il désirait le plus, c’est que je devienne autonome, et s’il me donnait des directives, c’était parce que j’étais sujet aux avidités sans aucun Discernement…

Donc, aux parents je me suis plainte que je ne peux pas faire la tisane que je veux et manger ce que je veux, à quoi ils répondaient bien sûr – mais viens chez nous, tu vas manger ce que tu veux !

Et dans l’état d’identification à mon organisme dans lequel j’étais, rien ne m’arrêtait pour dire toutes les insatisfactions non-exprimées : « je ne peux pas porter ce que je veux » (alors que Jahel faisait simplement attention à ce que mon apparence corresponde à une femme mariée, et jamais j’ai manqué des habits, et de bonne qualité, que Jahel prenait soin de trouver pour moi dans la foire, contrairement à moi, qui ne regardais que pour moi),

« il m’insulte, il dit que je suis le diable incarné, que je suis bipolaire et dois être hospitalisé dans un hôpital psy… » – sans comprendre QU’EST-CE QUE POUVAIT FAIRE une telle information à une mère, combien de mal ça devait faire à ma mère ! Qui, a la fin de skype, me demande : est-ce qu’il te bat ? Et moi, dans un tel état, je ne dis pas directement oui, mais je fais comprendre que « ce n’est pas important » – TOUT CELA, tiré du contexte, ne fait que créer un image horrible et surtout erronée de Jahel… cela fait croire que c’était Jahel qui était violent alors que c’était moi, dans mon mutisme qui était violente et même dans les crises de violence c’était moi, alors que Jahel a toujours essayé de ne pas me faire mal même quand il me bousculait ou se défendait

Les insultes et ses paroles – elles n’étaient pas basées sur rien, il avait raison d’être en colère en face de quelqu’un qui a signé le contrat de mariage sachant que sa philosophie c’est l’Amour, la Vérité et la Justice, et qui, en situation de trouble, se refermait sur lui-même, qui voulait toujours jouir et jamais faire l’effort pour travailler les difficultés… Il avait raison de ne pas être satisfait de toujours rester seul en situation de trouble, à regarder seul l’Enseignement de la Vie et de voir que sa Partenaire ne veut que jouir de l’instant et elle n’est plus là quand il faut regarder le trouble…

Et donc quand je laisse ma mère croire que Jahel me bat, je lui fais le mal le pire qu’il soit car cela la fait s’opposer à un Être humain Bienveillant et je la laisse dans une vision erronée de la situation, dans un trouble énorme où elle se sent impuissante, pareil comme mon père – parce qu’ils sont loin et ne peuvent pas « m’aider »…

Et c’est normal que mon père qui réagit d’abord de façon impartial en disant que l’on peut dire beaucoup de choses dans la colère, mais qui, devant mes pleurs et mes plaintes, cède et dit qu’il voudrait aussi donner à Jahel un coup de point… Mais lui aussi, il était dans la colère, compréhensible après ce que je leur ai fait vivre… Et j’ai déjà expliqué une partie de la situation à eux, en disant que j’étais dans la réaction et je ne cherchais que me plaindre, que les choses ne sont pas aussi graves que je les ai décrites…

Donc, après cela, les autres communications, qui ne concerne que Bertrand, Jean-Yves, Danielle et Viara, semblent presque « anodines » par rapport à celles faites à mes parents, car, ayant déjà vu ces dernières, je vois ce qui est derrière – une simple insatisfaction, une peur, une incertitude devant le divorce, l’attachement à la construction humaine et méfiance devant la Vie – tout cela réuni, me fait chercher les associés et des éléments pouvant m’être « utiles » dans la « construction » de ma Vie – en effet, la Vie m’a envoyé Bertrand pour me tester, mais au lieu de prendre la Responsabilité de ma décision d’aller au festival et régler mes problèmes avec Jahel avec Jahel, j’ai succombé complètement à ce piège, en tombant « sur l’épaule » de Bertrand comme il l’a voulu – pour lui, ce n’était que la continuité logique de la situation dont il était témoin depuis plusieurs mois.

Ce que j’ai dit à Bertrand et Jean-Yves, répète ce que j’ai dit à mes parents par rapport à mon « manque de liberté », à quoi Bertrand disait que c’est parce que Jahel a besoin de moi et c’est parce que nous sommes « surbookés » de travail… Jean Yves répondait qu’il faut donner à une femme plus de liberté, en se mettant en associé avec moi et si l’on creuse plus, derrière son message qui dit qu’il serait le plus heureux des hommes » s’il était dans une telle situation, on peut voir qu’il a essayé de me montrer qu’il était disponible, mais nous ne somme pas obligés de créer des troubles chez Bertrand et Danielle qui étaient indignés devant une telle information, alors que c’était moi qui a la Responsabilité du comportement de Jean-Yves, comme je l’étais <en 2013> pour Alain Cabos, Patrick et Nicolas… – ces Êtres humains, tout comme Jean-Yves, étaient provoqués par moi dans l’identification à l’organisme dans un rôle de séductrice, jeune femme intelligente qui cherche des protecteurs et des avantages – la preuve c’est que c’est Jean-Yves qui a payé mon café alors que j’avais suffisamment  d’argent et ça ne montre pas une femme mariée et honnête qui se fait payer un café…

Et ce qui ne montre pas non plus une femme honnête, c’est que toute la journée <du retour de Rouen> je suis resté en contact avec Jean-Yves par messages, en ne disant pas à Jahel…

Et ce que je cherchais de lui, c’était des avantages, notamment comment, je peux entrer à l’université pour un master… et il m’a dit qu’il pouvait m’aider, en disant que c’est justement là la période d’admission pour un master et il m’a demandée sur mon diplôme, en quoi c’était, et qu’il faudra le faire traduire…

La communication « clé » après le « conflit » <du 29 mai au soir chez nos voisins> avec Bertrand, Danielle et Viara, c’est que j’ai dit que Jahel a déjà parlé de divorce il y a un an – encore une fois, cette information intime qui ne concernait que nous deux, à donné de l’eau à leur moulin de considération sur notre couple qui ne marche pas… Mais on voyait aussi que une fois seule, je commence immédiatement à profiter des gens, demander le code internet des voisins en était la preuve. On voit aussi que nous étions tous intriqués car je suis tombé dans un rôle qu’ils aimaient attribuer aux jeunes femmes en difficultés, pour se sentir bien. Et pour pouvoir aider ces Êtres humains, il est bien d’en prendre Conscience.

Dans toute cette histoire j’ai appris des choses importantes, et surtout qu’il ne faut pas impliquer des tierces personnes dans son conflit personnelle, mais aussi que « tout n’est pas par hasard », et, pour me libérer de la culpabilité, je comprends que  nous étions tous liés et si la Vie la permis, cela veut dire, que nous pouvons tous grandir de cette situation et sortir de nos rôles dans lesquels nous font tomber nos conditionnements.

J’ai compris que je veux devenir une Femme Autonome, et pas par des pistons ou avantages…

j’ai compris que Jahel ne me l’a jamais empêché, au contraire, c’était son plus grand souhait, c’est moi, qui me suis trompée en croyant que je suis obligée de faire partie de son projet de distribution de livres…

Merci la Vie pour me montrer cela !

Merci la Vie pour nous permettre d’observer cela !

Rien a passé en vain, même ces 4 jours censés d’être la pratique intensive de la Méthode – grâce au travail inlassable de Jahel, je peux augmenter mon niveau de Conscience et contribuer à favoriser les Qualités de Présence chez les Êtres humain concernés !

Merci Jahel d’Amour ! C’est grâce à Ta Persévérance que j’ai pu sortir de mon identification à l’organisme, alors que j’étais prête à abandonner complètement et partir en vrille dans toutes les directions, en répondant aux conditionnements et pas que les miens, mais aussi à ceux des partis concernées… Merci à Toi pour ne pas avoir abandonné, et m’avoir permis de pouvoir encore avancer avec Toi vers la Bienveillance !

Le lundi 5 juin 2017, Irina écrit :

À Jahel :

Merci d’Être là. Ce matin je me suis encore identifiée à mon organisme et j’étais dominée par un état d’esprit hostile.

Après la Lecture de la Méthode tout devient clair… – j’étais dans un mode de domination, et mon mental t’identifiais comme dominant… Après la lecture de la Méthode je vois ces comportements dans l’identification à l’organisme, de vouloir éloigner une forme de Vie qui procure des sensations désagréables…

Depuis toute petite, je n’ai pas appris à faire face aux insatisfactions et j’ai développé des comportements de rébellion, dont la manifestation nous avons pu voir ce matin.. Merci de Persévérer, je crois comme toi, que je peux réussir… L’essentiel, c’est que je comprends que je n’ai rien à gagner à rester bloquée, et j’ai tout à gagner à me soumettre à la Vie, qui a préparé tous les cadeaux du monde pour celui qui Persévère…

Le mardi 6 juin 2017, Irina réécrit sur ordinateur la lettre qu’elle avait écrite le 5 juin à ses parents, en l’enrichissant :

Cette lettre écrite en russe est suivie d’une traduction fait par Jahel (aidé par google-translate) :

Здравствуйте, мои дорогие!

Я начала практику Метода только в этот понедельник – до этого всё противилась и притворялась – вы знаете, что мне не хватает Настойчивости… Так что 7 дней начинаются в понедельник, Жаэль отправит Вам это письмо, чтобы Вы не беспокоились – он помогает мне работать над собой и, как и за все эти 4 года, полностью вкладывает себя в то, чтобы я смогла стать Доброжелательной…

Так что я не смогу отпраздновать с Вами День Рождения…

Чтобы наладить отношения, Жаэль заставил меня рассказать всё, что я про него наговорила Вам и другим людям… и из этого он установил, что на неосознанном уровне я хотела его смерти… и ты, пап, мог прочесть такое сообщение за всеми моими жалобами…

Жаэль ориентируется по Знакам Жизни, и вчера во время своей прогулки на велосипеде на него «наехали» люди, у которых он взял несколько вишенок, которые росли у дороги (к тому же они их не собирали, дерево было усыпано) – и плюс Жаэль, благодаря своей гиперчувствительности, чувствовал вчера вечером агрессию на расстоянии… И совершенно понимал твои причины к агрессии, после всего того, что я Вам рассказала… И что как военный, это твоя задача «обезвредить» противника… И что тёти Нинин Игорь сам предлагал мне свою помощь «если что-то не так»…

Я же говорила, что ты неспособен на такое… Но самое главное, что даже такие мысли против человека, который стремится к Доброжелательности, обернутся против того, кто их излучил… Это универсальные законы, которые обычно незаметно, потому что все люди имеют свои тёмные стороны, но те, кто идут по пути Доброжелательности и живут в Настоящем мгновении, они желают всем добра, так что те, кто желает им зла, это зло сразу же оборачивается против них. Если желать смерти человеку, который стремится к Доброжелательности, то можно и умереть…

Поэтому я очень хочу, чтобы вы с мамой простили меня и Жаэля… моя ошибка в том, что я втянула вас в свои личные проблемы, а должна была сама всё решить… Простите меня.

Пожалуйста, настройтесь на хорошее и не держите зла… Тем более, что я не держу зла на Жаэля и сожалею о том, что наговорила о нём плохого.

я Вас Люблю…

С Днём Рождения Вас!

Иришка

Bonjour mes chers parents !

J’ai commencé à pratiquer la méthode que lundi – jusque-là je résistai et faisais semblant – vous savez qu’il me manque la Persévérance … Donc, 7 jours à partir de lundi, Jahel vous enverra cette lettre pour que vous ne vous inquiétez pas – il m’aide à travailler sur moi-même et comme il l’a fait pendant 4 ans, il s’investit pleinement pour que je puisse devenir Bienveillante …

Donc, je ne serai pas en mesure de célébrer avec vous mon Anniversaire (le 6 juin)

Pour améliorer les relations, Jahel m’a demandé de raconter tout ce que j’ai dit à son sujet et sur d’autres personnes … et de cela, il ressort qu’à un niveau inconscient, je voulais sa mort … et toi, papa, tu as pu percevoir cela dans mon comportement par toutes mes plaintes …

Jahel est attentif aux Signes de la Vie, et hier au cours de sa promenade en vélo des gens « l’ont agressés » parce qu’il a pris quelques cerises qui étaient accessibles depuis la route (en plus c’était un cerisier plein de fruit qu’ils ne récoltaient pas) – et en plus Jahel, en raison de son hypersensibilité a ressenti pendant la nuit comme une agression à distance … Et c’est tout à fait compréhensible que vous soyez en colère contre lui après tout ce que je vous ai dit … Et comme militaire, c’est de ton devoir papa de « neutraliser » l’ennemi … Et mon cousin Igor a lui aussi offert de m’aider, « si quelque chose ne va pas … »

J’ai dit que tu es incapable de cela … Mais le plus important à comprendre c’est que même de telles pensées contre une personne qui veux le Bien-être, se retourneront contre ceux qui les envoies … Ce sont des lois universelles qui sont normalement invisibles parce que toutes les personnes ont leurs côtés sombres, mais ceux qui suivent le chemin de la Bienveillance et Vivent dans l’instant Présent, ils souhaitent le Bien pour tous, donc ceux qui leur veulent du mal, ce mal se retourne immédiatement contre eux. Si vous souhaitez la mort d’un homme qui cherche à Être Bienveillant, vous pouvez mourir …

Donc je veux vraiment que toi et maman me pardonner ainsi qu’à Jahel … ma faute vient que je vous ai impliqué dans nos problèmes personnels plutôt que de décider tout moi-même … Je suis désolé.

S’il vous plaît garder le bien et pas le mal … Surtout parce que je ne tiens pas à ce que vous ayez de la rancune contre Jahel et que j’ai le regret d’avoir parlé de lui mal.

Je Vous Aime …

Un Bon Jour d’Anniversaire à Vous !

Irishka (Votre petite Irina)

Le mardi 6 juin 2017, Irina réécrit sur ordinateur la lettre qu’elle avait écrite le 5 juin pour Bertrand et Danielle Tesnière et Viara :

Bonjour chers Bertrand, Danielle et Viara !

J’ai commencé ma pratique de la Méthode que ce lundi, et je vois bien qu’il me manque la Persévérance…

Mais j’ai déjà quelques résultats que je voudrais Partager avec Vous…

Tout ce que vous dites, Danielle et Viara, est vrai – dans le cas que vous vous adressez à moi, et pas à Jahel. Jahel est quelqu’un qui a travaillé sur lui depuis 29 ans, alors que c’est moi qui manque de Persévérance (on le voit bien dans le fait que je n’ai pas fait d’effort pour être dans la pratique depuis jeudi).

J’ai une part considérable de la Responsabilité dans ce qui s’est passé entre nous. Bertrand pouvait voir bien que Jahel est quelqu’un d’équilibré quand il est seul.

Chacun a un seuil d’acceptation de troubles, c’est comme un seau qui se remplit au fur et au mesure, goutte par goutte, de l’eau des troubles – et donc moi, je ne faisais que rajouter des gouttes dans les seaux des autres, alors que Jahel en enlevait des louches, c’est pourquoi on se sent bien avec lui… Et lundi dernier, j’ai encore fait déborder l’eau de vos seaux au lieu de nous faire avancer dans le calme et la Joie vers une meilleure compréhension…

Je souhaite que nous rétablissions notre relation et sortions tous grandis de cette situation.

Merci pour votre attention,

Le 7 juin 2017, vers 10 heure du matin, Irina quitte le domicilie conjugal avec toutes ses affaires :

///

Regardons ce qui s’est passé du point de vue de Jahel quant au départ d’Irina et du point de vue de la Vie quant aux troubles de Jahel et la pratique de la Méthode :

Le Mercredi 7 juin 2017, Jahel se réveille fatigué et n’insiste pas quand une fois de plus Irina ne veut pas se lever pour continuer la pratique de la Méthode … il n’est pas surpris quand finalement Irina se lève et commence à rassembler ses affaires … Jahel ne dit rien mais perçoit que l’instant est grave … la Vie semble absente, mais c’est Jahel qui est absent à la Vie … Jahel voudrait retenir Irina mais il est comme retenu par une force qui ressent le départ d’Irina comme une nécessité, comme une délivrance !

Durant cette période de pratique intensive de la Méthode, Jahel s’est occupé des repas afin de laisser à Irina le maximum de temps pour se concentrer sur la Méthode et ne pas être distraite par la nourriture – durant le repas du midi du 6 juin 2017 (qui était aussi le jour anniversaire de la naissance de l’organisme d’Irina), Irina a succombé à une pulsion boulimique et elle a pris 2 grandes cuillères de purée de sésame pendant que Jahel ne regardait pas … plusieurs heures plus tard, Jahel constatant qu’Irina ne fait plus de progrès, interroge Irina et obtient qu’elle dise ce qu’elle avait fait pendant le repas : Jahel est fatigué et il n’accepte pas qu’Irina ai pu faire cela (Jahel n’accepte pas la Réalité telle qu’elle est) … il était convenu qu’ils mangeraient léger, et surtout de tout se dire quoi qu’il arrive, donc qu’Irina puisse avoir fait cela dans le dos de Jahel, et lui avoir caché pendant des heures, c’était impensable pour Jahel … Jahel s’est complètement investi pour aider Irina et elle le trahit de nouveau sans même en avoir le moindre regret … Irina semble vouloir continuer la Méthode et elle demande à Jahel d’aller envoyer les lettres qu’elle a écrites (car ils n’ont pas de connexion internet chez eux), Jahel n’a pas encore retrouvé son équilibre et refuse … Jahel commence à douter qu’Irina réussira un jour à pratiquer la Méthode pendant le temps adéquate … Jahel sens la présence de la Vie, mais il se sent comme une marionnette impuissante, incapable d’Agir en tant qu’Être … Jahel se sent seul et incompris (il doute), il se sent sans force (il ressent l’abattement) – tous les troubles qu’Irina a provoqué lui reviennent à l’esprit (Jahel est critique, il a un bavardage mental qui lui donne à penser qu’il ne pourra peut-être pas continuer avec Irina) … Jahel perçoit qu’Irina voudrait des contacts physiques avec lui mais pendant la pratique de la Méthode, Jahel s’en tient à avoir le minimum de contact physique avec elle (il est rigide – méfiant), et il se rend compte que depuis leur mariage, il n’a pas une seule fois été dans une Vraie relation physique avec Irina, qu’il attend toujours qu’elle soit dans un Vrai Amour, et comme cela n’est jamais le cas, il attend encore … Jahel sent que quelque chose de très important est en train de se produire … Jahel est en colère (il est insatisfait) d’être resté ainsi dans une relation de non-Amour avec Irina pendant si longtemps (il a de l’hostilité contre lui-même et il se sent coupable d’avoir accepté une situation sans Amour, sans Vie) … Jahel considère qu’Irina vient de détruire encore tout le travail qu’ils avaient fait, il est impatient de faire ‘Un’ avec Irina, il est avide d’Être en Amour avec Elle (partager l’instant dans un Amour Parfait) et il n’arrive pas à accepter qu’à ce stade de leur pratique, Irina ai pu voler de la nourriture derrière son dos, il ne comprend pas pourquoi Irina se comporte ainsi, il doute de la Vie, de la Méthode, de lui … il est seul, tout seul .. Jahel était perdu parce qu’il n’acceptait pas ce que la Vie lui donnait à Vivre dans l’instant Présent mais parce qu’il a comme but premier d’Être Bienveillant, la Vie la conduit à dépasser ses troubles et a écrire l’Entraînement Universel d’Actualisation qui manquait à la Méthode.

///

À présent, revenons au Présent, au cadeau de la Vie !

Jahel a-t-il rêvé qu’Irina était son Âme-Sœur ? – Jahel a vraiment cru qu’Irina était sa princesse endormie, il a vraiment cru qu’elle allait se réveiller à l’Amour – mais le rêve de Jahel a tourné au cauchemar et Irina ne s’est pas réveillé à l’Amour, mais à la haine – Jahel a souvent été dans le doute au sujet d’Irina et encore durant l’écriture de cet article ; soit il voulait tout faire pour revivre avec Irina soit il voulait l’abandonner à la responsabilité de ses actes – heureusement la Vie lui signifie toujours par des troubles quand il est dans l’erreur – si Jahel avait laissé tout ce qu’il a écrit dans cet article, en écrivant une chose puis son contraire, puis en changeant encore et encore, le lecteur pourrait ne pas s’y retrouver, mais cela montrerait que ce n’est pas ‘le moi de Jahel’ qui écrit ces articles – c’est la Vie qui passe à travers Jahel qui écrit ces articles, faisant passer Jahel de l’obscurité à la Lumière, du trouble au clair – Merci la Vie !

Jahel est Uni à Irina-Amour par un lien invisible!Irina Melnik n’a jamais manifestait le moindre Amour, c’est la fille de ses parents – au contact de Jahel, Irina-Amour a vu le Jour, elle est devenue la fille de Jahel, puis sa sœur et finalement sa femme – les parents d’Irina Melnik, les Tesnières et tout un monde irresponsable ont tué Irina-Amour (la fille, la sœur et la femme de Jahel) – c’est cela que la Vie dit quand elle dit qu’Irina est l’âme-sœur de Jahel – l’âme en quête de Lumière de Jahel s’est reflété sur Irina, tout comme l’âme de Jahel l’avait fait auparavant sur d’autres Êtres humains perdus dans la non-Vie – avec Jahel, l’Être d’Irina a repris Vie ; montrant à Jahel ce qu’il lui restait à faire pour Être Parfaitement Bienveillant, Parfaitement en Amour avec la Vie – Merci la Vie, Merci pour ton Amour !

Les compagnes et certains proches de Jahel ont bénéficié du pouvoir ‘guérisseur’ de Jahel (de sa Qualité de Présence) – tous ceux qui se sont trouvés dans une relation d’amour ou d’amitié avec Jahel, ont eu une diminution ou une disparition de leurs troubles physiques ou psychique et n’ayant plus de préoccupations ‘humaines’, ils sont devenus naturellement capable de manifester dans la Joie et la Confiance un Véritable Amour pour eux-mêmes et leurs proches – Jahel a permis à ses Amis d’Être Bienveillants, mais comme le ‘monde’ n’était pas Bienveillant et que Jahel ne pouvait pas être toujours là avec ses Amis, ceux-ci sont tous morts au Véritable Amour, au comportement Amour, Vrai et Juste qu’ils avaient manifesté de façon si spontanée et harmonieuse – Jahel a souvent fait renaître ses proches à la Vie, mais jusque là, l’environnement à fait que la mort a toujours fini par gagner.

Jahel connaît bien la mort, il l’a souvent ressenti de façon très réelleJahel a ressentit la douleur de la perte de tous ses proches ; de ses compagnes, de sa fille, de ses Amis et finalement d’Irina – pour Jahel, au début, parce qu’il ne comprenait pas bien les lois universelles, c’était terrible, il ressentait vraiment comme une mort intérieure de voir sans Amour, sans Vie ceux qu’il avait connu comme des âmes-sœurs – pour Jahel, c’était pire que la mort de percevoir que ceux qui avaient été ses Amis, ses Amours, étaient devenus des zombies qui l’ignoraient en tant qu’Être et qui parfois cherchaient même à se nourrir de sa Qualité de Présence (à le vampiriser).

Jahel n’est-il pas tombé Amoureux de lui-même ? – il est permis de penser que Jahel n’a rencontré que lui-même dans ses relations ; Irina-Amour ne serait-elle pas qu’une projection de Jahel-Amour ? Sans Jahel, Irina-Amour a-t-elle une existence ? – chaque Être humain a le potentiel d’Être Amour, Vrai et Juste, donc Irina Melnik aussi même si sans le contact physique ou psychique Bienveillant de Jahel, elle s’est toujours montrée à des années lumières de son potentiel d’Être Bienveillante.

Tous les Êtres humains sont-il égaux devant la Méthode ? – Irina-Amour est morte et ceux qui soutiennent Irina Melnik ou l’ont soutenu dans son avidité à faire ce qu’elle veut sont plus à plaindre qu’à envier – si Irina Melnik est mise devant la Réalité de ses actes, paroles et pensées, par quelqu’un qui n’est pas Bienveillant, elle risque de devenir folle – il est possible qu’Irina Melnik ne puisse pas pratiquer la Méthode de façon adéquate par elle-même parce que les circuits neuronaux de son organisme ont été laissés dans une direction de non-humanité, de non Amour, depuis sa petite enfance – l’organisme d’Irina Melnik est peut-être trop endommagé pour qu’elle puisse devenir Adulte et Responsable par elle-même – si Irina Melnik n’est pas capable de pratiquer la Méthode par elle-même, même si elle est en prison ou dans un hôpital, cela serait bien si elle pouvait être aidé à pratiquer la Méthode.

///

En 2018, nous avons des atouts pour faire un monde Bienveillant !

Il y a vingt ans Jahel a eu l’intuition du fonctionnement qu’une association à but non lucrative pour permettre une diffusion rapide de la Méthode sur toute la planète – le monde a changer depuis vingt ans et certains disent en pire, mais la Vie semble avoir tout organisé pour que tout Être humain sur la planète puise Agir pour faire une humanité Bienveillante – à Présent, nous avons une Méthode pratique qui est facile à comprendre et à transmettre, à Présent les réseaux de communications sont encore plus accessible à tous, donc pour que l’intuition de Jahel fonctionne, il ne manque que 9 Êtres humains « Amis » disponibles.

En 5 étapes, en se faisant aider par l’égrégore apocalyptique dans un sens Vivant et dynamique, en partant d’un Être humain tel que Jahel, s’il en formait 9 autres à donner la Méthode et à tous encore s’ils en formaient 9 autres, et à tous encore 9 autres, puis chacun 11 et encore chacun 11, nous obtiendrions 144 000 membres actifs travaillant de façon professionnelle pour faire découvrir et pratiquer la Méthode.

En 5 ans, nous pourrions avoir une association multinationale qui aurait créé environ 150 000 nouveaux emplois, incluant les quelques milliers d’emplois qui serait nécessaire pour faire fonctionner l’association supportant cette Méthode pour le « Bien » de la planète et de l’Humanité – chaque membre Actif de l’association serait un travailleur indépendant rémunéré sur la base d’un tiers des donations libre qu’il recevrait directement après avoir donner la Méthode – chaque participant serait sollicité à faire une donation libre immédiatement après avoir participé à une séance de la Méthode, il ferait cette donation en sachant qu’elle serait divisé en trois partie, un tiers pour le membre Actif qui lui aurait fait pratiquer la Méthode, un tiers pour l’association chargée de faire que la Méthode soit disponible partout sur la planète et un tiers pour une organisation caritative choisie par le membre Actif suivant ses préférences pour toutes sortes d’actions humanitaires.

Une séance durerait moins d’une heure et demie – une séance comporterait trois parties, une partie de mise en condition et d’assimilation intellectuelle de la Méthode (40 minutes à 1 heure), une partie pratique de 15 à 20 minutes, une partie de partage et donation (environs 10 minutes) – parce que la partie pratique produit un réel échange d’énergie entre les participants et les membres actifs, le nombre de participant pourrait être… etc. etc.

L’association serait créer pour 12 ans, elle faciliterait l’activité des membres actifs suivant des plans simples et adaptés à chacun quant à leur disponibilité et situation géographique, elle s’occuperait de la formation des membres actifs, des traductions, de la bonne circulation des informations internes et externes quant à l’activité de l’association et des membres actifs – l’association ferait des campagnes de sensibilisation pour que la Méthode entre dans les prisons, les administrations, etc. etc.

La Méthode a été conçue pour répondre aux besoins des participants en tant qu’individus, des Êtres humains qui la diffuserait et aussi des organisations caritatives – pour créer un Mouvement d’Individus Responsables, Organisés, Informés, unis – Merci la Vie !

Le Combat final-12 : Une Méthode pour changer de Monde : cet article en pdf *** en audio

Le Texte en pdf à l’origine de ‘La Méthode’ avec  l’Entraînement Universel d’Actualisation  *** ce petit livre  en anglais

jahel.djmiroir@gmail.com

Auteur : Jahel

Philosophe de la Bienveillance Le Pouvoir de la Bienveillance Méthode : Être Bienveillant

1 réflexion sur « Une Méthode pour changer de Monde »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *