Providence

Providence

On est souvent trompé en Amour, souvent blessé, souvent malheureux… mais on Aime ! Et quand on est sur le bord de sa tombe on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelques fois… mais j’ai Aimé ! C’est moi qui est vécu ! … Et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui !

D’où je tiens ce dialogue… de la Vie bien évidemment !

Et Oui, de la Vie… et pour ceux qui connaissent l’œuvre de Musset, de sa pièce de théâtre « On ne badine pas avec l’amour » qu’il a écrite et que je viens de visionner en partie – Et Oui, c’est la Vie qui me donne un dialogue se trouvant dans une pièce de Musset, un dialogue que je viens d’entendre prononcés par Francis Huster (dans un enregistrement de 1978) ; Francis Huster interprète un jeune homme qui revient près de ses proches après ses études, celui-ci s’adresse à celle avec qui il pensait s’unir pour la Vie… en revenant vers elle, il lui rappelle le plaisir qu’ils avaient à être ensemble dans la joie et l’amour… qu’ils étaient comme promis l’un pour l’autre – il se faisait une joie de s’unir à elle, mais elle reste distante et froide et semble refuser l’Amour qu’il lui propose… il essaye de la comprendre et elle lui dit qu’elle veut se consacrer à l’Amour de Dieu… en l’écoutant, il perçoit qu’elle se refuse à Vivre l’Amour qu’elle a pour lui sous l’influence de personnes aigries et faussement spirituelles, des personnes déçues par l’Amour et les relations amoureuses, des personnes qui lui ont fait peur en parlant des souffrances que peuvent entraîner l’Amour… et quand elle dit vouloir se consacrer exclusivement à l’Amour du Christ, pour Vivre l’Amour Parfait, il lui dit les mots qui m’ont inspiré cet article !

Je ne connais pas la fin de cette pièce, et comme c’est marqué que c’est une œuvre dramatique, elle n’est peut-être pas adapté à ce que j’ai à apprendre et communiquer ici de la Vie – avec la Vie, il faut savoir prendre ce qu’elle nous donne sans vouloir ce qu’elle ne nous donne pas – j’ai regardé le début de cette pièce sur un DVD pris à la bibliothèque qui semble avoir un problème, il s’est arrêté au milieu du film… et il a refusé de recommencer à lire ce film…

Déjà, avant Noël, j’avais voulu regarder ce DVD et il n’avait pas voulu fonctionner ; mais le 29 décembre 2019, il a bien voulu lire la pièce jusqu’à plus de la moitié… en voulant le faire repartir, après un moment, il a quand même ouvert les menues et soudain j’ai pris conscience qu’il y avait en présentation du DVD, exactement la partie où le DVD a refusé de continuer – et c’est là que c’est ‘magique’, ‘Providentiel’ : le DVD c’est arrêté à la seconde exacte où Francis Huster finissait de dire le texte en présentation du DVD – je trouvais ce passage particulièrement intéressant, et j’ai donc mémorisé la dernière phrase entendue – prenant conscience de cette ‘coïncidence’, j’ai commencé cet article.

Cet article parle de l’Enseignement permanent de la Vie (ce qui est le neuvième et dernier point pour Être Bienveillant) mais normalement je devais parler de la « Joie » qui est le septième point ; j’ai commencé un article sur ce sujet, mais sans Irina-Amour, la Joie pour moi reste un sujet assez abstrait – et cela même si la Joie des autres ne me cause aucun problème, et même me rend Joyeux, j’adore tout particulièrement observer les enfants heureux.

Donc continuons à parler de la Providence, des signes de la Vie sur le chemin de l’Amour, de l’Éveil à la Vie – pour moi, cela est en relation avec Irina-Amour, et la Vie me le montre en me ramenant presque chaque jour à Elle.

Mes deux derniers commentaires sur djmiroir.com sont assez parlant, je les ai fait pour répondre à deux ‘supporters’ qui lisent mes articles – c’est ainsi que la Vie m’a fait relire mon article du 6 juin 2019 (jour anniversaire de mon éveil en 1988 et date de naissance d’Irina), puis la Vie m’a fait relire l’article « Jahel Apocalypse » de décembre 2017… j’envisage dans cet article que si personne n’aide Irina à revenir à la Vie, ce pourrait être la fin d’Irina-Amour.

En fait, quand j’ai demandé en juin 2017 le divorce avec Irina, je me culpabilisai de ne pas être autonome financièrement pour poursuive mes travaux sur la Bienveillance – pour Irina et sa famille, je voulais sortir au plus vite de la situation précaire dans laquelle nous étions, j’essayai de croire que j’étais prêt pour présenter au publique mes travaux, qu’ils étaient bons pour être redonner au monde, que nous allions ainsi pouvoir avoir une existence ‘normale’, et pourquoi pas avoir notre premier enfant – mais il était évident que quelque chose clochait, et même si je ne le montrai pas à Irina, j’étais souvent dans le doute quant à l’avenir… mon manque de Confiance n’arrangeait rien ; il faisait que j’étais ni dans la Joie, ni Attentif aux besoins humains d’Irina… et forcément je ne pouvais pas aider Irina à arrêter ses crises de violences de plus en plus incontrôlables, autant contre elle que contre moi – je savais que la vie de couple ‘moldu’, avec enfant, n’était pas ma destiné, mais j’y avais rêvé et je voulais encore parfois y croire… mais comme je ne voulais pas donner des travaux incomplets, et que c’était évident qu’ils l’étaient, j’étais perdu et j’ai douté de pouvoir continuer avec Irina et j’ai commencé à envisager le divorce.

Mais en décembre 2017, la justice proposait une rencontre de conciliation, et ayant écrit l’Entraînement Universelle d’Actualisation, j’étais prêt pour annuler le divorce en cours, mais Irina est venue avec Bertrand et Danielle Tesnière qui s’opposaient au fait qu’elle puisse revenir vers moi, d’autant plus qu’elle s’était compromise avec Jean-Yves Rauline (un ami de confiance des Tesnières) – juste avant l’audience, j’ai été informé qu’Irina avait fait une déclaration à la police contre moi pour violence psychique et que Jean-Yves Rauline (licencié en philosophie) avait aussi déposé contre moi en disant qu’il pouvait prouver que j’étais très nuisible pour ma femme, et cela même avant notre mariage – même si tout semblait contre nous, la Vie approuvait mon Amour pour Irina.

Seul, pour Noël 2019, j’ai décidé de faire un jeûne sans liquide… je l’ai maintenu trois jours, en faisant, le dernier jour, une balade de 5 heures à pied, durant laquelle j’ai arrêté en pleine course un chien de combat sur le point de m’attaquer, puis, dans une boite à livre de Périgueux (boite pour déposer et prendre gratuitement des livres) j’ai pris un livre dont la photo de couverture me fait penser à Irina quand elle s’enfermait dans son mutisme plein d’orgueil et d’ennui qui la rendait pire que le monde sans Amour dont elle avait un jour cherché à se protéger – ce livre, « Le pavillon des enfants fous », est la narration d’une jeune fille de 15 ans, sur son passage à 13 ans dans un établissement psychiatrique ; il y est dit en quatrième de couverture que l’auteur serait devenue écrivaine et guérie de son anorexie.

Valérie Valère a écrit un roman deux ans plus tard… mais peu après, en décembre 1985, elle est morte… il se peut qu’Irina soit la réincarnation de Valérie Valère (père et amie qui s’appelle Valérie) et cela même si j’ai dit dans un autre article qu’Irina avait été quelqu’un d’autre durant cette période.

Les vies antérieures, ce n’est pas une science exacte, au niveau physique… -)) ; imaginons qu’à l’origine il n’y avait qu’une seule Âme de Vie et que cette Âme se soit divisée pour créer un monde physique comprenant une diversité d’âmes pouvant se réunir au moyen de l’Amour… imaginons que l’âme se réincarne aussi longtemps qu’elle se perd dans une individualité morbide et que si elle se considère uni avec toutes les âmes qui la touchent, elle se retrouve « Uni » avec la Vie qui est en toute Vie ; si je peux percevoir qu’une existence antérieure est un trouble qui voile la lumière originelle de la Vie que je suis, je suis Éveillé à la Vie de l’Âme universelle – les vies antérieures pourrait être un moyen virtuel, donné par la Vie, pour réussir à retrouver le chemin de la Vie – donc ce n’est pas un problème d’avoir été plusieurs personnalités en même temps, et même que plusieurs Êtres humains, autres que nous, aient été une ou plusieurs des réincarnations que nous avons eu l’impression d’avoir été.

À cause de l’amour humain que j’ai pour Irina, je dois faire face à un combat contre le mal absolu, contre les forces du côté obscur qui peuvent se manifester en moi – quand je pense à ceux qui ont participé à la mort d’Irina, je sens qu’il ne faudrait pas grand chose pour que je laisse aller ma colère, et veuille la mort de tous ceux qui ont fait ou laissé faire cela – heureusement pour moi, j’ai déjà vécu des pertes d’âmes-sœurs, et souffert de ces pertes parfois très longtemps – j’ai des proches qui sont morts dans des souffrances extrêmes… pour Irina, ma mère, ma fille et sa mère, c’est seulement à l’Amour qu’elles sont mortes… – mais pour mon père, en 2014, il a été mis dans l’impossibilité de s’alimenter et il est mort de faim après plusieurs semaines de souffrances intenses devant les yeux de son entourage ; à tel point qu’il était devenu squelettique et a dû être enterré dans la position fœtal qu’il avait prise pour supporter sa douleur.

Mais bon, il faut relativiser, car nous sommes tous immortels – seulement, la souffrance n’est pas quelque chose de bien… jamais ! Toute souffrance qui n’est pas mise en Lumière, reviendra d’existence en existence… voilà pourquoi, il ne faut jamais être heureux de faire souffrir (de ne pas Être Bienveillant), car la souffrance peut avoir des répercussions néfaste pendant des temps très très long… aussi longtemps qu’elle ne sera pas Actualisée dans le sens de la Vie.

Pour Irina je suis Responsable, tout autant que ses parents, et ceux qui l’ont enfermé dans sa folie sans Amour… et même si je suis impuissant à la sortir de là, ce n’est pas une raison pour arrêter d’écouter l’Enseignement de la Vie !

Merci la Vie, Merci Amour, Merci les Amis – Bonne Année 2020 !

jahel.djmiroir@gmail.com

Auteur : Jahel

Philosophe de la Bienveillance Le Pouvoir de la Bienveillance Méthode : Être Bienveillant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *