Les 4 Vérités de la Souffrance

À la fin de cet article, qui est un extrait de Révélation Active (actualisée le 25 octobre 2021), nous trouvons les définitions des 9 qualités de Présence de l’Être humain Bienveillant.

4.50 Connaître les quatre Vérités de la souffrance :

Ici je m’entraîne à reconnaître les considérations physiques, existentielles et émotionnelles perturbantes concernant les quatre Vérités de la souffrance, à savoir : la Vérité de la souffrance, la Vérité de l’origine de la souffrance, la Vérité de la cessation de la souffrance et la Vérité du chemin menant à la cessation de la souffrance.

Ici l’Esprit de Vie Enseigne les quatre Vérités de la souffrance afin qu’en présence d’un trouble physique, existentiel ou émotionnel, je puisse Actualiser les considérations erronées qui me touchent.

4.51 La Vérité de la souffrance :

1) Ici, observant selon la Réalité de la Vie “ Ceci est souffrance ” je reconnais qu’une sensation appelée ‘souffrance’ est ressentie par une forme de Vie quand son mental identifie une possibilité de perte physique, existentielle ou émotionnelle.

Ici je reconnais que la sensation appelée ‘souffrance’ est utile quand cette sensation est considérée comme un Signe de l’Esprit de Vie pour Actualiser une considération obsolète ou erronée afin de préserver ou rétablir l’équilibre d’une ou plusieurs formes de Vie.

Maintenant je reconnais que la sensation appelée ‘souffrance’ est inutile quand cette sensation n’est pas considérée comme un Signe de l’Esprit de Vie pour Actualiser une considération obsolète ou erronée afin de préserver ou rétablir l’équilibre d’une ou plusieurs formes de Vie.

Ici je reconnais qu’une sensation appelée ‘souffrance’ est ressentie par une forme de Vie quand quelque chose identifié comme ‘mauvais’ se rapproche d’elle ou quand quelque chose identifié comme ‘bon’ s’éloigne d’elle.

Ici je reconnais que plus l’Être humain, en situation de trouble, a considéré quelque chose comme nécessaire pour son bien-être physique, existentiel ou émotionnel, plus il aura besoin d’Être activement Uni à l’Esprit de Vie pour Actualiser ce qui doit être Actualisé ; c’est-à-dire pour Actualiser une considération obsolète ou erronée que son mental continue à identifier comme une vérité absolue.

Maintenant je reconnais que plus l’Être humain, en situation de trouble, a considéré quelque chose comme nuisible pour son bien-être physique, existentiel ou émotionnel, plus il aura besoin d’Être activement Uni à l’Esprit de Vie pour Actualiser ce qui doit être Actualisé ; c’est-à-dire pour Actualiser une considération obsolète ou erronée que son mental continue à identifier comme une vérité absolue.

Ici je reconnais que pour l’Être humain qui est Conscient que l’Esprit de Vie Enseigne la Connaissance Suprême et la Bienveillance Parfaite, une ‘souffrance’ physique, existentielle ou émotionnelle Signifie qu’une considération obsolète ou erronée doit Être Actualisée.

Ici je reconnais que pour l’Être humain qui s’identifie à son organisme, une souffrance physique, existentielle ou émotionnelle, est une sensation déplaisante ou désagréable qu’il cherche à faire disparaître sans en chercher la cause.

Maintenant je reconnais que pour l’Être humain identifié à son organisme, la vieillesse est souffrance, la maladie est souffrance, la mort est souffrance, le chagrin, les lamentations, la douleur, l’affliction et le désespoir sont souffrance, être uni à ce que l’on n’aime pas est souffrance, être séparé de ce que l’on aime est souffrance, ne pas obtenir ce que l’on désire est souffrance.

Voilà, selon la Réalité de la Vie, la Vérité de la souffrance.

4.52 La Vérité de l’origine de la souffrance :

2) Ici, observant selon la Réalité de la Vie “ Ceci est l’origine de la souffrance ”, je reconnais qu’une sensation appelée ‘souffrance’ apparaît quand un Être humain s’identifiant à sa condition humaine, manifeste une insatisfaction quant à ce que la Vie lui donne à vivre dans l’instant Présent.

Maintenant je reconnais que l’identification à l’organisme est à l’origine de la souffrance parce que je perçois que c’est toujours quand l’Être humain est identifié à sa condition physique, existentielle ou émotionnelle humaine que celui-ci désire s’approprier une quantité de matière ou d’honneur autre que celle que la Vie lui donne dans l’instant Présent.

Ici je reconnais qu’un Être humain est identifié à son organisme parce que celui-ci n’est pas Uni à l’Esprit de Vie qui Enseigne les Qualités de Présence menant à une existence physique, existentielle et émotionnelle Divine et Responsable.

Ici je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme soutient des considérations qui ne sont pas Vraies par rapport à la Réalité Absolue.

Ici je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme est sous l’influence d’une donnée mentale obsolète ou erronée, consciente ou inconsciente, qui identifie ‘bon’ quelque chose de non-Bienveillant ou ‘mauvais’ quelque chose de Bienveillant.

Maintenant je reconnais qu’identifier un Être humain aux réactions de son organisme produit souffrances et insatisfactions parce que ce n’est pas la Vérité suivant la Réalité Absolue.

Ici je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme engendre et fait persister des états d’esprit avides de sensations plaisantes ou agréables.

Ici je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme engendre et fait persister des états d’esprit conditionnés pour anéantir tout ce qui s’oppose à l’obtention des sensations plaisantes ou agréables convoitées.

Ici je reconnais que l’Être humain qui ne sait pas comment Actualiser, en situation de trouble, les données erronées de son mental, engendre et fait persister des souffrances physiques, existentielles et émotionnelles.

Maintenant je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme, a des données erronées qui engendrent et font persister des souffrances physiques, existentielles et émotionnelles.

Ici je reconnais qu’une souffrance physique, existentielle ou émotionnelle apparaît, quand le mental d’une forme de Vie essaye d’éviter une sensation déplaisante ou désagréable.

Ici je reconnais que pour ne pas reproduire et aggraver les erreurs de l’environnement dans lequel un Être humain a grandi, celui-ci doit se considérer Responsable des mouvements de l’organisme qu’il possède.

Maintenant je reconnais que je peux laisser mes données mentales diriger le comportement de mon organisme quand tout va bien, et je sais qu’en situation de trouble, je dois me mettre aux commandes de mon organisme pour Actualiser mes données mentales en manifestant Consciemment les Qualités de Présence.

Ici je reconnais que l’Esprit de Vie est Bienveillant parce qu’il donne une sensation appelée ‘souffrance’ à l’Être humain Conscient de sa filiation Divine quand celui-ci ne reconnaît pas quelque chose de nuisible pour sa Qualité de Présence.

Ici, je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme souffre d’une sensation déplaisante ou désagréable quand les données mentales évaluent une forte probabilité de perte physique, existentielle ou émotionnelle.

Maintenant je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme est incapable de comprendre que ses souffrances physiques, existentielles et émotionnelles sont des indications qui montrent la nécessité de Vivre en tant qu’Être de Qualité.

Ici je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme sera insatisfait quand il n’aura pas une sensation plaisante ou agréable.

Ici je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme sera insatisfait à chaque fois qu’il ne pourra pas faire disparaître une forme physique, réelle ou imaginaire, qui lui procure une sensation déplaisante ou désagréable.

Ici je reconnais que l’Être humain identifié à son organisme, produit de la souffrance en attirant par tous les moyens, hostile si nécessaire, ce que son mental considère ‘bon’.

Ici je reconnais que l’Être humain identifié à son organisme, produit de la souffrance en repoussant par tous les moyens, hostile si nécessaire, ce que son mental considère ‘mauvais’.

Maintenant je reconnais que l’Être humain identifié à son organisme provoque, en cherchant à faire disparaître ses sensations déplaisantes et désagréables, une diminution de sa sensibilité qui peut aller jusqu’à une complète insensibilité à la souffrance d’autrui.

Ici je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme développe des idéologies qui provoquent souffrances et insatisfactions, des idéologies qui ne sont pas Bienveillantes parce qu’elles ne prennent pas en considération les besoins réels de l’Humanité suivant l’Enseignement de l’Esprit de Vie.

Ici je reconnais que l’Être humain qui s’identifie aux mouvements de son organisme, fait apparaître et persister des considérations erronées qui causent souffrances et insatisfactions.

Ici je reconnais que l’identification à l’organisme fait apparaître et persister l’avidité de contact plaisant et agréable.

Ici je reconnais que l’identification à l’organisme fait apparaître et persister l’hostilité envers des formes de Vie.

Ici je reconnais que l’identification à l’organisme fait apparaître et persister la peur, le remords et la critique.

Ici je reconnais que l’identification à l’organisme fait apparaître et persister la rigidité, l’agitation, l’abattement et le bavardage mental.

Maintenant je reconnais que l’identification à l’organisme fait apparaître et persister des attachements à des formes, à des sensations physiques, à des affections sentimentales, à des constructions humaines et à des considérations humaines.

Ici je reconnais que l’Être humain qui s’identifie à son organisme ne peut pas manifester l’Amour, la Vérité, la Justice, la Confiance, la Persévérance, la Paix, la Joie, l’Attention pour les besoins humains et la Conscience de la Parfaite Bienveillance de la Vie.

Maintenant je reconnais que l’Être humain qui manifeste un état d’esprit avide, hostile, méfiant, coupable ou dans le doute, fait apparaître et persister des considérations obsolètes ou erronées qui causent souffrances et insatisfactions.

Voilà, selon la Réalité de la Vie, la Vérité de l’origine de la souffrance.

4.53 La Vérité de la cessation de la souffrance :

3) Ici, observant selon la Réalité de la Vie “ Ceci est la cessation de la souffrance ”, je reconnais qu’une souffrance physique, existentielle ou émotionnelle cesse quand cette souffrance est perçue comme un Signe de l’Esprit de Vie montrant une absence de Qualité de Présence.

Maintenant je reconnais que l’Être humain qui ne laisse pas son organisme réagir en situation de trouble, pour Agir en tant qu’Être de Qualité, fait cesser la souffrance physique, existentielle et émotionnelle.

Ici je reconnais que pour ne pas reproduire des comportements ou idéologies sans Qualité de Présence, l’Être humain doit Actualiser les considérations de son mental calquées sur les considérations d’Êtres humains qui étaient identifiés à leur organisme.

Ici je reconnais que l’Être humain qui demande de l’aide à l’Esprit de Vie pour éliminer ses souffrances physiques, existentielles et émotionnelles, est aidé par des Signes pour Actualiser les données obsolètes et erronées de son mental.

Maintenant je reconnais que l’Être humain a le Pouvoir d’Actualiser les données obsolètes et erronées que son mental a enregistrées sous l’influence physique, existentielle ou émotionnelle, d’Êtres humains identifiés à leur organisme.

Ici je reconnais que l’Être humain qui Agit en tant qu’Être de Qualité en situation de trouble, Actualise des données obsolètes et erronées de son mental dans le sens de la Vie.

Ici je reconnais que l’Être humain qui Agit en tant qu’Être de Qualité en situation de trouble, fait cesser des conditionnements engendrant souffrances et insatisfactions.

Maintenant je reconnais que l’Être humain qui Actualise dans le sens de la Vie ses considérations mentales obsolètes et erronées, se libère des personnalités physiques, existentielles et émotionnelles copiées sur des formes de Vie qui l’ont dominé ou impressionné alors qu’il était en situation de trouble.

Ici je reconnais que l’Être humain qui ne laisse pas son organisme réagir avec avidité, hostilité, méfiance, culpabilité ou doute fait une Actualisation de données obsolètes ou erronées.

Ici je reconnais que l’Être humain qui manifeste les Qualités de Présence quand il ressent une insatisfaction, donne un nouveau modèle comportemental à son mental.

Ici je reconnais que l’Être humain qui manifeste les Qualités de Présence est l’exemple à suivre pour son mental et le mental des formes de Vie présentes et proches de lui.

Maintenant je reconnais que l’Être humain qui Persévère à manifester les Qualités de Présence en situation de trouble, produit une Actualisation de ses considérations mentales conscientes et inconscientes sans considération pour la Qualité de Présence.

Ici je reconnais que l’Être humain qui est Uni à l’Esprit de Vie dans l’instant Présent, qui est Vrai et Juste dans l’instant Présent, qui est Confiant et Persévérant dans l’instant Présent, qui est en Paix et Joyeux dans l’instant Présent, qui est Attentionné aux besoins humains et Conscient de la Parfaite Bienveillance de la Vie dans l’instant Présent, fait cesser souffrances et insatisfactions.

Ici je reconnais que l’Esprit de Vie confronte un Être humain à une situation de souffrance ou d’insatisfaction pour qu’il puisse Actualiser dans le sens de la Vie des considérations engendrant avidité, hostilité, méfiance, culpabilité et doute.

Maintenant je reconnais que l’Esprit de Vie peut me confronter à une souffrance ou insatisfaction pour indiquer qu’il y a une donnée obsolète ou erronée qui doit être Actualisé dans le sens de la Vie.

Ici je reconnais que faire Un avec l’Esprit de Vie, c’est manifester l’Amour, la Vérité, la Justice, la Confiance, la Persévérance, la Paix, la Joie, l’Attention pour les besoins humains et la Conscience de la Parfaite Bienveillance de la Vie.

Ici je reconnais que faire Un avec l’Esprit de Vie, c’est se Libérer de l’attachement aux formes, de l’attachement aux sensations physiques, de l’attachement aux affections sentimentales, de l’attachement aux constructions humaines et de l’attachement aux considérations humaines.

Maintenant je reconnais que faire Un avec l’Esprit de Vie, c’est avancer sur la voie qui mène à la cessation de la souffrance ; une voie sur laquelle je me libère de tout ce qui me sépare d’une Parfaite Bienveillance.

Ici je reconnais que faire Un avec l’Esprit de Vie, c’est accepter d’être confronté à des expériences qui procurent des troubles physiques, existentiels et émotionnels pour Actualiser dans le sens de la Vie ce qui doit être Actualisé.

Maintenant je Comprends pourquoi je peux être insouciant quand tout va bien et pourquoi je dois manifester Consciemment les Qualités de Présence lorsque je suis affecté par une souffrance physique, existentielle ou émotionnelle.

Voilà, selon la Réalité de la Vie, la Vérité de la cessation de la souffrance.

4.54 La Vérité du chemin menant à la cessation de la souffrance :

4) Ici, observant selon la Réalité de la Vie “ Ceci est le chemin menant à la cessation de la souffrance ”, je reconnais que seul l’Être humain qui est Uni à l’Esprit de Vie pour incarner la Connaissance Suprême et la Bienveillance Parfaite est capable d’Actualiser les considérations qui causent souffrances et insatisfactions jusqu’à ce que rien ne puisse plus faire obstacle à sa Qualité de Présence.

Maintenant, Étant Uni à l’Esprit de Vie, Conscient d’Être Responsable des mouvements physiques, existentiels et émotionnels de mon organisme, quand je suis affecté par un trouble physique, existentiel ou émotionnel, je fais une Actualisation de données obsolètes ou erronées en ne laissant pas mon organisme réagir avec avidité, hostilité, méfiance, culpabilité ou doute, mais en Agissant suivant les neuf Qualités de Présence de l’Être humain Bienveillant, à savoir : en Étant Amour, Vrai, Juste, Confiant, Persévérant, en Paix, Joyeux, Attentionné aux besoins humains et Conscient de la Parfaite Bienveillance de la Vie.

– Et qu’est-ce, selon la Réalité de la Vie, qu’Être Amour ?

Être Amour c’est Être Uni à l’Esprit de Vie qui se manifeste par toutes les formes de Vie qui me touchent ; c’est savoir que la Vie est le parent Parfait qui me demande de reconnaître ma filiation Divine pour me transmettre son Esprit Divin.

– Et qu’est-ce, selon la Réalité de la Vie, qu’Être Vrai ?

Être Vrai c’est reconnaître sa réalité du moment ; c’est Être Responsable de sa réalité dans l’instant Présent pour avancer vers la Connaissance de la Réalité Absolue (la Vérité de la Vie).

– Et qu’est-ce, selon la Réalité de la Vie, qu’Être Juste ?

Être Juste c’est Être équitable avec toutes les parties impliquées dans mes choix physiques, existentiels et émotionnels ; c’est suivre l’Enseignement de l’Esprit de Vie qui est toujours Parfaitement Bienveillant.

– Et qu’est-ce, selon la Réalité de la Vie, qu’Être Confiant ?

Être Confiant c’est Être imperturbable aux agitations du monde en étant Conscient de la Parfaite Bienveillance de la Vie ; c’est Être non pas dans une attitude réactive mais dans une attitude Active en tant qu’Être de Qualité, c’est avoir Foi en la Vie et en Soi, c’est-à-dire Être Équanime.

– Et qu’est-ce, selon la Réalité de la Vie, qu’Être Persévérant ?

Être Persévérant c’est décider de prendre le contrôle de mon organisme en situation de trouble pour manifester les Qualités de Présence ; c’est Être attentif à ce que rien ne me détourne de l’Enseignement de l’Esprit de Vie qui est Connaissance Suprême et Bienveillance Parfaite.

– Et qu’est-ce, selon la Réalité de la Vie, qu’Être en Paix ?

Être en Paix c’est reconnaître qu’en situation de trouble, l’Esprit de Vie donne toujours l’enseignement le plus adéquate pour éliminer les obstacles qui empêchent de manifester les Qualités de Présence.

– Et qu’est-ce, selon la Réalité de la Vie, qu’Être Joyeux ?

Être Joyeux c’est montrer ma gratitude à l’Esprit de Vie pour la purification de mon âme ; c’est me montrer émotionnellement satisfait d’avoir la jouissance Responsable d’un organisme humain.

– Et qu’est-ce, selon la Réalité de la Vie, qu’Être Attentionné aux besoins humains ?

Être Attentionné aux besoins humains c’est montrer ma gratitude à la Vie pour l’organisme qu’elle me donne ; c’est prendre soin des besoins de mon organisme, ainsi que des besoins humains des Êtres humains non-adultes ou nécessiteux.

– Et qu’est-ce, selon la Réalité de la Vie, qu’Être Conscient de la Parfaite Bienveillance de la Vie ?

Être Conscient de la Parfaite Bienveillance de la Vie c’est reconnaître que tout ce qui n’est pas en harmonie dans l’instant Présent est un Signe de l’Esprit de Vie qui me montre ce que je dois savoir pour continuer mon chemin vers la Connaissance Suprême et la Bienveillance Parfaite.

Ici j’utilise chaque trouble physique, existentiel et émotionnel, auquel l’Esprit de Vie me confronte dans l’instant Présent, pour Actualiser des considérations erronées dans le sens de la Vie.

Ici, j’apprends à reconnaître ce qui fait obstacle à la Qualité de Présence – ici, l’Esprit de Vie Révèle comment Être Parfaitement Bienveillant, c’est-à-dire comment Être Amour, Vrai, Juste, Confiant, Persévérant, en Paix, Joyeux, Attentionné aux besoins humains et Conscient de la Parfaite Bienveillance de la Vie.

Voilà, selon la Réalité de la Vie, la Vérité du chemin menant à la cessation de la souffrance.

Auteur/autrice : jahel

En juin 1988, Jahel est né en Esprit, son organisme avait 28 ans. En 1993, guidé par l'Esprit de Vie (ou Esprit-Saint), Jahel a obtenu le plus haut niveau de connaissance sur l'Être humain, la Vie et les lois universelles. En suivant, chaque jour l'Enseignement de la Vie, Jahel consacre son existence à faire connaitre le Pouvoir de la Bienveillance.