La Justice de l’Absolu

La Justice de l’Absolu.

La Justice de l’Absolu se manifeste à chaque instant ; tout est à chaque instant exactement comme cela doit être pour montrer l’Amour, la Vérité et la Justice – dans l’Absolu, l’injustice n’existe pas ; ce sont les ‘moldus’ qui ont inventé l’injustice.

En fait, il y a deux mondes : le monde de l’Être, du Vivant, de l’Un, du Soi… et le monde des humains, des survivants, de la multitude en lutte pour ses privilèges et territoires, du moi sectaire des ‘moldus’ en langage Harry Potter.

Pour l’Être, tout est Juste, malgré les meurtres, les viols, les accidents, la mort d’enfants dans des accidents ou maladies, les attaques terroristes, les génocides, les guerres saintes, la bombe atomique et autres armes de destruction massive.

La Vie donne à chaque instant un Enseignement instructif quant aux causes d’impression de non-Amour, de non-Vérité, de non-Justice – le moi humain (l’ego) considère que quelque chose est injuste parce qu’il ignore sa Vie d’Être.

Chaque Être humain est Vivant en tant qu’Être et survivant en tant qu’humain, mais pas que… tout l’univers extérieur de l’Être humain (moldu inclus) est une représentation de son monde intérieur ; les grenouilles, atomes et étoiles inclus.

Les crimes, maladies et actes de terreurs extérieurs qui touchent un Être humain sont le reflet de son univers intérieur, et il en sera affecté proportionnellement à ce qu’il croit être et acceptera de faire pour maintenir ses croyances sectaires.

Le membre d’une famille ou d’une secte qui utiliserait des rituels magiques afin d’obtenir des privilèges pour dominer dans le monde des moldus, plus il serait puissant en méprisant les autres, plus il inciterait au génocide contre son clan.

La Vie montre clairement que le comportement d’un chef est exemplaire ; celui qui est considéré comme le chef d’une religion, d’un pays, d’une région, d’une famille, apportera soit du bien soit du mal à tous ceux qui le soutiennent.

Mais la Vie est Bienveillante et elle essayera d’avertir les inconscients du danger sectaire – avant d’anéantir toute une famille, tout un peuple ou une grande partie des membres d’une religion, la Vie montrera les mécontents.

Mais s’il n’était plus possible de remettre en cause la responsabilité des chefs des peuples persécutés, maltraités, déportés, torturés… alors la Vie laisserait aller ses chefs et leurs suiveurs dans la direction de la destruction totale.

La Justice se perçoit dans l’Amour Absolu pour la Vie – la Vie crée en permanence dans l’instant présent un monde assimilable pour l’Être humain qui suit l’Enseignement de la Vie – le temps et l’espace n’existe pas pour le Vivant.

L’Être humain a le potentiel de comprendre la Vie qui est Tout ; la Vie qui est le Soi incluant une multitude d’egos humains, mais pas que… car dans chaque organisme, il y a toute la chaîne de l’évolution… d’avant la particule à l’univers.

Pour que l’Être humain puisse connaître et changer ses croyances sectaires, le Soi (la Vie) crée un univers intérieur et extérieur instructif : un univers qui contient tout un passé physique et psychique ‘moldu’ qui doit être divinisé.

Tout ce qui est perçu, est perçu pour être compris, pour être pris en soi, pour être assimilé, pour faire un avec, pour être en Amour avec, pour fusionner avec… même, et surtout, ce qui est considéré comme ne nous concernant pas.

Parce que la Vie crée un univers parfait pour que chaque Être humain puisse s’unir à toujours plus de formes de Vie, rien n’arrive par hasard, des particules, atomes, cellules, matières, végétaux, animaux, humains, jusqu’aux étoiles.

Le corps humain est construit à partir d’une seule ‘cellule’ qui s’est multipliée et spécialisée ; le corps se régénère en assimilant des particules et formes plus ou moins complexes influençant les attractions et répulsions du corps et de l’âme.

Ainsi la Vie peut dire où l’Être humain s’écarte de l’Amour avec son corps physique, psychique et karmique – la Vie me montre à travers la souffrance physique et psychique qui me touche, là où je ne fais pas ‘un’ avec la Vie.

Tant que je ne suis pas capable de faire ‘Un’ avec tout ce qui est, je ne suis pas capable du Véritable Amour et j’oblige la Vie à me faire toucher la souffrance ; et si je persiste dans l’ego, le mal extériorisé se retournera contre ce petit moi.

Grâce à l’Amour, l’Être humain peut percevoir la Vérité et la Justice Absolue – pour l’Être qui est Amour, tout a un sens au Présent… Être capable de faire ‘un’ avec les formes de Vie proches et lointaines, c’est vivre la Justice de l’Absolu.

Merci la Vie, Merci Amour !

cet article en pdf

jahel.djmiroir@gmail.com

Auteur : Jahel

Philosophe de la Bienveillance Le Pouvoir de la Bienveillance Méthode : Être Bienveillant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *